L’ECSI, kézaco ?

L’ECSI c’est l’Éducation à la Citoyenneté et à la Solidarité Internationale[1] : cela regroupe l’ensemble des démarches entreprises pour informer, faire réfléchir et donner envie d’agir sur ce que chacun peut faire à son niveau pour avoir un impact à une échelle plus globale. L’idée est de faire prendre conscience aux participants qu’ils peuvent changer les choses en multipliant des initiatives, même humbles, mais bien réfléchies et de leur transmettre l’envie de s’engager. Un projet d’ECSI peut s’appuyer sur différents outils : cela peut aller d’un jeu sur le thème de l’interculturalité à la réalisation d’un festival de documentaires, en passant par des rencontres avec des professionnels d’ONG à l’université… il n’y a pas de format prédéfini !

Pas de recette magique donc pour concevoir un projet d’ECSI mais voici cependant quelques points importants.

Informer – Comprendre – Agir

Une démarche d’ECSI passe d’abord par la transmission d’informations sur le sujet que l’on souhaite aborder. Attention cependant, cela ne s’arrête pas là, il ne s’agit pas simplement de sensibiliser le public sur une thématique, mais d’aller au-delà, de faire comprendre le lien entre solidarité globale et locale et le rôle que chacun peut y jouer. Pour arriver à cette prise de conscience, il faut permettre à chacun de développer son esprit critique afin qu’il puisse mener sa propre réflexion sur le sujet proposé. Une action d’ECSI aura donc recours à des techniques de pédagogie active et réflexive : l’idée n’est pas d’énoncer une vérité universelle mais plutôt de laisser chacun se faire son opinion sur la question. En accompagnant une réflexion, l’ECSI vise à susciter des changements de comportements et complexifier la vision du monde que chacun peut avoir : le changement de représentation permet alors un changement de comportement. Une démarche d’ECSI doit donc pouvoir offrir des pistes pour permettre à chacun d’agir pour changer les choses.

Plusieurs axes à prendre en compte

Pour prendre conscience de ses propres attitudes et comportement et faire évoluer ses représentations, on peut travailler sur le(s) identité(s). L’action d’ECSI fait réfléchir sur les préjugés, les stéréotypes, les relations entre les cultures, le sentiment d’appartenance…

Pour éveiller l’esprit critique, l’action d’ECSI permet à chacun d’acquérir ou de renforcer ses compétences et ses connaissances. Il peut s’agir de compétences pratiques, artistiques, de faire appel aux connaissances individuelles de tous… L’idée est de permettre à chacun de participer à la construction de son propre savoir.

La participation active du public est donc nécessaire à toute action d’ECSI : on peut partir du vécu et des besoins des personnes, passer par la mise en situation et l’expérimentation pour permettre une nouvelle prise de conscience… Une action d’ECSI favorise la prise de parole, l’argumentation, la remise en question, la collaboration ou la prise de décision.

L’objectif final d’une action d’ECSI est de stimuler l’engagement et de permettre une citoyenneté active : on peut proposer des alternatives, des pistes d’engagements, aborder la question des responsabilités individuelles et collectives… De manière générale, on encourage la mobilisation de chacun et le passage à l’action.

L’Éducation à la Citoyenneté et à la Solidarité Internationale vue par les trois partenaires du PIEED :

Par action d’Éducation à la Citoyenneté et à la Solidarité Internationale (ECSI), Étudiants et Développement, France Volontaires et Solidarité Laïque entendent toute démarche éducative cohérente et réfléchie, menée auprès d’un public défini, dont les messages contribuent à donner la possibilité au plus grand nombre de questionner le modèle de développement dominant actuel et de découvrir des modes de développement alternatifs. L’objectif est de favoriser la citoyenneté solidaire et de tenter de provoquer un impact positif au niveau local comme au niveau international.

Pour démultiplier cet impact, nous privilégierons l’effort destiné à transmettre le message au-delà du public cible grâce à la création d’outils pédagogiques appropriables par tous. Nous croyons fermement que la multiplication d’initiatives individuelles peut changer efficacement les choses si elles sont mises en commun et partagées.

Notre conviction est que l’ECSI représente un levier formidable pour rendre les citoyens moteurs de changement et susciter en chacun l’envie de s’engager pour influer positivement sur les situations de déséquilibre ici et là-bas.

Tout ça c’est bien joli, mais concrètement à quoi cela ressemble ?

Voir notre page Comment construire son action d’ECSI !


Bonus

Rien ne vaut une petite vidéo pour comprendre en 5 min ce qu’est l’Éducation à la Citoyenneté et à la Solidarité Internationale !

Source : Iles de Paix


[1] Conformément à la charte d’EDUCASOL (Plate-forme française d’Éducation à la Citoyenneté et à la Solidarité internationale), l’ECSI désigne ce qui était auparavant l’Education au Développement et à la Solidarité Internationale (EAD-SI). Pour plus d’information sur ce changement de terminologie, rendez-vous sur le site d’EDUCASOL, dont sont membres Étudiants & Développement et Solidarité Laïque et dont France Volontaires est partenaire : www.educasol.org

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s